Quelque part au Kirghizistan

Station « benzin »

DSC_9013

Advertisements

Festival de sports équestres kirghizes à Kizil-Oi

Préambule : Pour effectuer la démonstration de leur bouzkachi… les kirghizes n’ont pas hésité à égorger une bête ( un bouc ) alors qu’à midi dans le plov qu’ils nous ont servi seuls quelques petits morceaux de viande dure se courraient après.

DSC_8851 DSC_8852 DSC_8856 DSC_8868 DSC_8871 DSC_8874 DSC_8875 DSC_8882 DSC_8889 DSC_8891 DSC_8908 DSC_8921 DSC_8933 DSC_8938 DSC_8941 DSC_8964 DSC_8967 DSC_8979 DSC_8987 DSC_8992 DSC_8994

Kizil-Oi

Entre deux gorges, la vallée du Kökömeren s’ouvre sur une prairie protégée par un vaste cirque montagneux. C’est à cet endroit imprenable, où un mythe aurait pu naître, qu’est construit Kizil-Oi, l’un des villages les plus déshérités que nous ayons visités au Kirghizistan.

Et pourtant

DSC_8797 DSC_8798 DSC_8823 DSC_8824 DSC_8826